Quel est le lien entre BIM et le secteur du bâtiment ?

Avant de lancer un chantier, le travail préliminaire est souvent conséquent. Cependant, ce que l’on sait moins, c’est qu’il l’est toujours durant la réalisation de l’ouvrage, voire après ! De plus, depuis maintenant quelques années, le numérique devient part entière du projet : tout se déroule via ce support, et il est essentiel d’en tirer le plus d’avantages. C’est là qu’intervient le BIM. Comment cela fonctionne-t-il ? On fait le point avec vous.

Que signifie l’acronyme BIM ?

De prime abord, il est assez difficile de définir avec précision ce que signifie l’acronyme BIM. En effet, alors que tout le monde du BTP se met d’accord sur les deux premières lettres, il en est autrement pour la dernière qui peut avoir trois significations différentes :

  • Le Building Information Model
  • Le Building Information Modeling
  • Le Building Information Management

 Quoi qu’il en soit, nous pouvons tout d’abord faire le point sur les deux premières lettres.

Le BI du BIM : Building Information

Commençons donc par le commencement : le début de l’acronyme de BIM, le “B”. Ce dernier signifie simplement “Building” : nous parlons ici de tout ce qui est attrait à la construction en général. Par exemple, cela peut être une maison individuelle, un gratte-ciel ou même un pont ou une route. Bref, tout ce qui touche à la construction peut être utilisé dans le BIM.

La seconde lettre, le “I”, fait référence à “Information”. Concrètement, il s’agit de toutes les données que l’on peut avoir en possession pour une maquette BIM (modélisation informatique du projet). Ces dernières sont de natures géométriques et alphanumériques. Vous l’aurez compris, le “BI” de BIM signifie tout d’abord les informations de constructions. Désormais, voyons la dernière partie.

Building Information Model

Première possibilité, le Building Information Model fait référence à la maquette numérique BIM. De façon plus précise, c’est donc une base de données où nous retrouvons toutes les informations d’un édifice (en construction ou non). Le Building Information Model est particulièrement intéressant pour les personnes travaillant sur l’édifice : elle est l’unique source pour chacun, et permet alors à tous de travailler avec les mêmes informations. De plus, cela permet aussi de gagner un temps précieux lors de la recherche de données.

D’ailleurs, c’est d’autant plus vrai que ce type de BIM est souvent disponible via un cloud spécifiquement pensé pour ce dernier. Par conséquent, chaque intervenant peut y accéder, et chaque mise à jour des données du BIM est déployée de manière instantanée. Enfin, plusieurs logiciels peuvent être utilisés pour créer cette base de données qui formera le BIM : Revit Autodesk ou Archicad en sont des exemples.

Building Information Modeling

La seconde possibilité lorsque l’on parle d’un BIM, c’est le Building Information Modeling. Dans ce cas, nous ne parlons pas de données, mais d’une méthode pour les acquérir. C’est cette dernière qui permettra de créer la maquette numérique du projet (ou d’y ajouter de nouvelles données). Le principal problème avec le “Building Information Modeling”, c’est que chaque acteur du projet de construction (ou de rénovation, c’est selon) travaille souvent avec un logiciel différent. Par conséquent, chacun d’entre eux doit être compatible avec les autres, ce qui limite un peu les possibilités.

Building Information Management

Dernière interprétation du BIM, c’est le “Building Information Management”. Ici, le BIM est de coordonner de la meilleure des façons chaque utilisation des informations lors du projet d’étude ou de construction. D’ailleurs, cela peut même aller plus loin puisque le Building Information Management peut aussi se faire durant la partie d’exploitation du projet construit. Bref, cette interprétation du BIM est particulièrement intéressante pour chaque partie : elle vise à réduire les différents coûts liés à un projet (gestion, construction ou encore exploitation). Si l’on devait ne retenir qu’une seule chose du BIM en version Management, c’est le fait qu’elle fournisse les bonnes informations, aux bonnes personnes, au bon moment.

Pourquoi faire appel à un bureau d’études pour utiliser le BIM ?

Si vous n’avez jamais utilisé le BIM pour un projet de construction, ou même pour la gestion d’un édifice quelconque, alors il est évident que c’est un outil qui peut être difficile à prendre en main. Comme l’explique BIMSY, un bureau d’études, se tourner vers un prestataire permet de réussir sa transition numérique, tout en améliorant la compétitivité de l’entreprise. Par ailleurs, il devient presque indispensable de faire appel à ce genre de prestataire de par les avantages à en tirer.

Pour réussir sa transition numérique

Ainsi, le premier bénéfice réel de faire appel au BIM pour son entreprise du BTP, c’est le passage au numérique. Même s’il existe déjà bon nombre de logiciels pour réaliser des maquettes, le BIM va plus loin dans l’utilisation du numérique. Comme nous l’avons spécifié précédemment, c’est aussi une façon de réunir les données en un seul et même endroit (le cloud). Grâce au BIM et à la transition numérique, chaque participant peut accéder aux informations en temps réel, et ce, à n’importe quel endroit de la planète (pour peu que vous ayez une connexion suffisante). Bref, c’est une véritable révolution pour les entreprises qui n’ont pas encore fait le saut du numérique.

Pour gagner du temps

Le second avantage d’utiliser le BIM via un bureau d’études, c’est bien entendu le gain de temps important que cela représente. En effet, nous pourrions évoquer le temps gagné grâce à la technologie du BIM, mais nous l’avons déjà évoqué plus haut (notamment pour la recherche des données ou pour l’accès en temps réel), mais plutôt le temps gagné à appréhender le logiciel et son utilisation. En effet, passer par un bureau d’études permet d’être immédiatement opérationnel, ce qui est vital pour l’avancement d’un projet.

Pour réduire les coûts d’un projet

Enfin, et c’est peut-être ce qui pourrait vous intéresser le plus en tant qu’entreprise, le BIM aide à réduire les coûts de votre projet, et ce, pour plusieurs raisons. Tout d’abord, la centralisation des informations permet d’éviter le travail sur plusieurs bases de données, tout en augmentant la productivité de vos équipes. Enfin, utiliser le BIM pour votre projet, c’est s’assurer d’avoir le plus de data. Par conséquent, s’il y a des économies possibles pour élaborer l’édifice en question, alors vous le verrez plus facilement grâce au BIM.

Retour haut de page