Comment Poser une Dalle en Béton Préfabriquée ?

Les dalles en béton préfabriqué sont aujourd’hui très appréciées par le grand public. À l’évidence, on distingue essentiellement deux méthodes de pose de ce genre de dalle. Cependant, qu’importe la méthode, la difficulté avec les blocs de béton préfabriqués reste leur transportabilité.

Une fois cette étape affranchie, l’installation proprement dite est très facile. Si vous désirez poser une dalle en béton préfabriqué voici les méthodes à suivre.

Première étape : construire les fondations

Coulage du béton dans un seau

La construction de fondation est une phase primordiale à la pose d’une dalle en béton préfabriqué. Le procédé est pareil à celui d’une dalle en béton conventionnelle : à l’exception qu’ici, la dalle est posée et non coulée directement sur la fondation.

Afin de permettre à la structure d’être solide et en harmonie, la fondation doit intégrer les mêmes dimensions (largeur, profondeur) que la dalle en béton préfabriquée. Dans le cas des blocs de taille normale par exemple, la largeur de la fondation doit être de 40 cm contre 80 cm pour la profondeur.

Quelles sont les techniques pour poser une dalle en béton préfabriquée ?

Pose et lissage du béton

Il existe essentiellement deux techniques de pose d’une dalle en béton préfabriquée. Il s’agit de la pose à poutrelles et du système de pose à prédalles. À l’évidence, l’une comme l’autre permet de garantir une excellente isolation de l’habitat. Cependant, il est indispensable de remarquer qu’en fonction des techniques de fabrication, celles de la pose s’adaptent.

Technique n° 1 – La pose à poutrelles

Cette technique nécessite l’usage de poutrelles en béton armé. Positionnées avec des écarts, ces dernières constituent en réalité l’ossature sur laquelle sont posés les blocs de béton préfabriqué. La pose à poutrelles est une technique qui porte l’avantage d’être efficace et sécurisant. Toutefois, sa réussite exige une quantité de travail de préparation non négligeable.

Technique N° 2 – Le système de pose à prédalles

Cette technique de pose nécessite à l’instar de la précédente, quelques travaux de préparation. Elle exige surtout un étayage provisoire et préalable à la pose des dalles sur la fondation. Le système de pose à prédalles est par ailleurs constitué de fines tables de béton pourvues de rives.

Dès lors que les poutres destinées à accueillir les dalles sont disponibles, les rives des fines tables de béton reposent sur elles en toute harmonie.

Il faut surtout remarquer que pour chaque système de pose, le travail peut être effectué de façon manuelle. Les seuls inconvénients du travail à la main sont entre autres la durée et l’effort humain qu’il exige.

C’est d’ailleurs pour parer à ces conséquences que l’usage de machine telle qu’une grue est fortement recommandé. Cela permet de gagner non seulement en temps et en énergie, mais permet également de garantir au maximum la sécurité des ouvriers sur le chantier.

Dernière étape, le lissage et le séchage de la dalle

Tipi enfant sur une terrasse en béton

Peu importe la méthode de pose des blocs de béton préfabriqué choisi, un travail de finition reste de mise pour parfaire l’œuvre. Cette phase finale du processus de la pose a un intérêt esthétique. Elle permet d’assurer la planéité de votre dalle et accorde en effet un meilleur aspect à la réalisation.

Ainsi, il s’agit en substance de procéder au lissage et au séchage de la dalle. Pour le lissage, il faut attendre que la dalle posée commence à durcir afin d’enclencher le processus. Celui-ci consiste à talocher et à poncer avec de l’eau la dalle. Quant au séchage, il dépend entièrement du type de dalle en béton préfabriqué. En réalité, selon les matériaux utilisés, le temps de séchage de la dalle peut être relativement court ou long. Toutefois, il faut généralement compter jusqu’à trois semaines approximativement pour un séchage.

Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur skype
Partager sur twitter
Retour haut de page